Prospectus publicitaires… les boîtes aux lettres débordent !

Un constat récent de l’UFC Que choisir est déroutant…

Bien que les Français et les entreprises soient de plus en plus investis dans la réduction des déchets et sensibles à l’environnement, le poids moyen des imprimés publicitaires a augmenté de 15% en 14 ans.

Malgré l’essor de la publicité numérique, le papier n’est donc pas mort !?
Les professionnels de la pub peuvent s’interroger sur les efforts restant à faire en vue d’associer encore plus le print et le web : originalité, interactivité, attractivité… et tenter de réduire “la part” de papier consommée par les prospectus (1/4 aujourd’hui contre « seulement » 20% en 2012)…

Appartement 303 s’y emploie régulièrement en proposant à ses clients des solutions web complémentaires à l’édition.