vente sur internet

L’ampleur prise par le e-commerce…

Tout le monde sait (ou presque) ce qu’est le e-commerce.
En voici une définition simple et claire : ensemble de transactions commerciales et financières réalisées à distance via des interfaces numériques. Le e-commerce est possible au travers des ordinateurs, tablettes, smartphones, consoles, tv connectées. Le m-commerce quant à lui (variante du e-commerce) est réalisé exclusivement sur supports mobiles (smartphones et tablettes) et principalement via les appli mobiles. Et les chiffres du m-commerce augmentent bien évidemment en même temps que les usages de terminaux mobiles. A noter que les statistiques chiffrées du m-commerce peuvent comprendre les paiements par numéros ou sms surtaxés.

La “bonne vieille” vente par correspondance (VPC) a été remplacée quasi définitivement par le e-commerce. Cette procédure d’achat est devenue le principal canal de vente à distance. Le consommateur français apprécie de plus en plus ce système qui regroupe plus de 200 000 sites marchands.

 

Les chiffres de l’année 2016/2017 parlent d’eux-mêmes :

 

  • 36 millions d’acheteurs dont 1/4 sur mobile
  • 72 milliards d’euros de CA
  • un panier moyen de 70 €
  • 2000 € dépensés en moyenne

 

Les atouts du e-commerce pour le consommateur sont évidents : une comparaison facilitée, la rapidité, des prix plus attractifs que dans les magasins “physiques”,  une utilisation aisée.

 

Et les professionnels là-dedans ? Quid du e-commerce B to B ?

 

Le e-commerce B to B représentait 18% du montant total des ventes en 2015, avec une croissance de 32%.  En ce qui concerne la part des ventes, trois secteurs se détachent : les voyages et transports (53%), les fournitures et équipements de bureau (33%), le matériel informatique (30%).
Selon les projections du marché, les transactions B to B pourraient représenter un quart des ventes totales en 2020….

On peut s’interroger sur l’avenir des boutiques de nos villes…
Compte tenu des nombreuses fermetures de nos commerces, il semble malheureusement évident qu’elles ne pourront faire face à l’ampleur du e-commerce dans les années à venir.
Quant au e-commerce B to B, les entreprises qui ont opté pour ce système ont tout à gagner ! Et vraisemblablement d’autres suivront…

Appartement 303 administre d’ailleurs plusieurs sites de e-commerce… Besoin d’infos ? Contactez l’agence !