Choisir une police de caractères en 4 étapes

4 conseils pour choisir une bonne typographie !

On dit que les images parlent d’elles-mêmes, mais ceci n’est pas une raison pour négliger le texte. En effet l’écriture reste indispensable (pour une publicité, un flyer, une carte de visite, un site web…). Une bonne typographie complète bien souvent un visuel.
Mais quelles sont les règles à respecter pour choisir une bonne typographie ?

 

1. Le contexte

 

La typographie doit correspondre à l’identité de votre société ou du projet que vous souhaitez porter. On ne peux pas utiliser les mêmes polices pour la communication d’une agence immobilière que pour un festival de musique électronique !

Chaque catégorie de police possède sa propre « personnalité » :

  • les serif (à empattements) : expriment la tradition, la respectabilité, le sérieux (Times New Roman, Garamond…)
  • les sans serif : plus modernes, plus épurées (Arial, Helvetica…)
  • les cursives (“imitent” l’écriture manuelle) : pour l’expression de sentiments, la créativité
  • les polices fantaisies : sont plus décoratives, utilisées notamment pour les titres
  • les polices monospace (leur largeur est fixe) : induisent une impression de force et de clarté (Futura, Courier New…)

Pour se démarquer, il est préférable d’éviter d’utiliser les polices par défaut installées sur les logiciels de traitement de texte. Elles sont trop utilisées, parfois associées à des clichés, ne possèdent pas forcément un effet professionnel et sont souvent passées de mode (Comic Sans par exemple… ).

 

2. Le nombre de polices utilisées

 

Il est important de rappeler que toutes les polices ne se “marient” pas forcément entre elles.
En effet, intégrer un nombre de polices trop important est tout aussi contre-productif que varier les couleurs à l’infini…

Il est donc préférable d’utiliser 2 ou 3 polices différentes au maximum. Par contre, il est tout à fait possible de varier la taille, l’épaisseur, voire la couleur des blocs de texte. On obtient ainsi un texte dynamique, contrasté et tout en harmonie. La clé, c’est de hiérarchiser l’information.

À noter également que mettre en avant le mot le plus important de votre texte (en gras ou en capitale) attirera forcément le regard. Mais attention à ne pas abuser de cette technique, laquelle, trop utilisée, diminuera l’impact souhaité.

 

 

règles typo appartement303-metz

 

3. Pensez aux futures utilisations de cette typographie

 

Avant de vous lancer dans l’utilisation d’une typographie, assurez-vous que celle-ci soit complète ! A-t-elle toutes les accentuations, toutes les graisses, les capitales ou les minuscules ? Il serait dommage de s’en apercevoir trop tard 🙂

Pensez également aux différents supports où va vivre votre police de caractères… un site web, un support papier ou les 2 ?
Est-elle disponible et avez-vous les droits pour ces 2 utilisations ?

 

4. Les droits d’utilisation d’une typographie

 

Il est important de rappeler que pour les font il existe des droits d’utilisation et d’auteur. Et pour cause la création d’une typographie complète demande énormément de travail (capitales, minuscules, chiffres, ponctuation, graisses et caractères spéciaux sont à créer un à un, quand il ne s’agit pas d’autres alphabets )

Il faut donc savoir que bien souvent une typographie gratuite ne sera probablement pas de bonne qualité, incomplète ou ses droits d’utilisation seront limités (ex: usage personnel). Pensez-donc à vérifier les licences associées aux typographies qui vous intéressent.

 

utilisation typographie mise en page appartement303

 

Besoin d’un conseil, un projet à planifier ? Appartement 303 est là pour vous aider !