Skill-E, un jeu qui mêle mixité et métiers du numérique
950
post-template-default,single,single-post,postid-950,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.8.1,vc_responsive
Jeu de cartes avec jetons sur la mixité dans le numérique

Skill-E, un jeu qui mêle mixité et métiers du numérique

Skill-E est un jeu imaginé par BEJOUE et Nice Penguins au graphisme made in Appartement 303. Commandité par l’association Feminatech, le jeu cherche à mettre en avant les métiers numériques et techniques auprès des femmes.
Destiné à être utilisé dans les collèges auprès d’un public jeune, il doit aussi rassurer et informer le personnel d’orientation des établissements et les parents.

Un jeu fun afin de lutter contre les aprioris de chacun. En effet, c’est au moment de l’orientation que se posent la plupart des obstacles à la féminisation du numérique. En résulte une présence du nombre de femmes dans ces métiers de l’ordre de 33 % (chiffre qui passe à 20% dans les métiers purement techniques).

Jeu de cartes au service de la mixité dans le numérique

Un jeu dynamique et accessible

Pour le fonctionnement c’est simple. Le jeu se compose de cartes « Métiers » et de jetons « Compétences » , chaque joueur possède devant lui 6 jetons compétences. Les cartes métiers sont révélées au fur et à mesure. Dès lors qu’un joueur possède les deux compétences présentes sur la carte, il ne lui reste plus qu’à taper rapidement sur la carte, mais attention à ne pas se tromper ! Le vainqueur est celui qui possède le plus de cartes à la fin du jeu.
Ce jeu de rapidité, pensé comme un véritable outil de communication, permet de présenter les métiers du numérique et surtout de montrer que toutes les compétences mises en œuvre sont mixtes.

 

skill-e-cartes

Un graphisme aux tons sixties

En termes de graphisme, nous avons décidé d’utiliser d’anciennes images de films afin de représenter la gent féminine et masculine. Traitées en monochromie, les images sorties de leur contexte amènent un visuel plutôt amusant.
Colorées, les cartes représentent ce mélange de compétences et de genres. Le choix des pictogrammes pour les compétences répond à la contrainte liée au format rapide du jeu, en effet les informations doivent pouvoir être distinguées rapidement. Il faut donc travailler une grande lisibilité et une accessibilité accrue.

Une version Bêta qui fut testée lors de GEN4 à Metz, fin septembre dernier.

L’avenir du jeu ? Wait & See… vous en saurez plus très bientôt 😉

 

jeu de cartes avec jetons sur la mixité dans le numérique